HISTORIQUE DES "CASS-FELLOWSHIPS"

Le premier bénéficiaire d’une bourse politique, Alexander Mathis, est entré au Palais fédéral en 2002; en tout, 26 bourses ont été décernées jusqu'aujourd'hui. La création des bourses politiques revient à l’initiative de Johannes Kaufmann, à l’époque attaché scientifique de la Suisse aux Etats-Unis, et Margrit Leuthold, alors secrétaire générale de l’Académie Suisse des Sciences médicales (ASSM). En 2000, Johannes Kaufmann attirait l’attention des académies sur l’existence du Congressional Fellowship Program de l’American Association for the Advancement of Science (AAAS). Il s’agit d’un programme qui, depuis 1973, permet à des jeunes chercheurs d’intégrer l’état-major de membres du Congrès américain.

Sous la direction de Margrit Leuthold, et en collaboration avec plusieurs scientifiques et politiciens motivés, le projet pilote « Bourses CASS » – du nom de l’ancien Conseil des académies scientifiques suisses (aujourd’hui Académies suisses des sciences) – a été mis sur pied en l’espace d’une année. Au Parlement, on entend encore ici et là parler de « CASS-Fellows » pour désigner les boursiers. Les premières années d’activité, les ressources financières nécessaires ont été mises à disposition par les Académies suisses des sciences et avant tout par la FONDATION GEBERT RÜF. Aujourd’hui, la responsabilité du programme incombe à la Fondation Bourses politique et science. La fondation travaille en partenariat avec des organisations du domaine scientifique et l’Assemblée fédérale.